Presse

Pngegg 24

Écho des commerces : un an pour l’Épicerie vagabonde

Le Dauphiné Libéré - 2021

 

Un an echo des commercesFabien et Francine ont soufflé cette première bougie.  Photo Le DL /M.B.

Un an que l’Épicerie vagabonde passe chaque semaine, avec tous ses produits locaux et bio, à La Thuile, comme à Puygros, Curienne, Les Déserts, Chapareillan, Sainte-Marie des Monts, Coise, Apremont. Des semaines bien remplies pour Francine et Fabien ! Pour fêter cette première année, ils n’ont pas hésité à offrir le pétillant et la brioche sur la tournée. Et bientôt, à la demande des clients, leurs prénoms seront aussi inscrits sur le véhicule. Tout le monde les a repérés dans les villages, et au coup de klaxon, qui a fait défaut il y a quelque temps, la clientèle est là, fidèle. Le prévisionnel avait dit vrai, et les nouveaux épiciers sont contents du résultat. Seul Thoiry n’a pas donné de résultats, et a été remplacé par Apremont. Après quelques mois, l’épicerie a pu obtenir un hangar pour le stockage des produits et le camion, ce qui facilite grandement les manutentions. La livraison à domicile et le “click and collect” dans la vallée devraient bientôt aussi se mettre en place. On est assuré de la bonne humeur quand le couple arrive dans les villages, luttant contre l’isolement, et racontant au passage leurs histoires d’épiciers !

Écho des commerces


L'épicerie ambulante La Vagabonde a bien commencé ses tournées 

Le Dauphiné Libéré - 09 oct. 2021

Presse 22

Depuis une semaine, des villages d’Isère et de Savoie retentissent de nouveau du klaxon répétitif d’un commerce ambulant. Fabien Guglielmi s’amuse à dire qu’il a « toujours rêvé de faire “tut tut” dans les villages : le matin, j’ai la patate ! », en évoquant plus sérieusement la nostalgie de son enfance. Francine Goyet et lui font revivre cette tradition avec leur épicerie ambulante. Mercredi matin, La Vagabonde a parcouru les hameaux de Chapareillan avec un succès différent. A La Palud, les clientes du premier mercredi avaient prévenu qu’elles seraient prises le deuxième par les vendanges. Mais à Bellecombe, Fabien Guglielmi a trouvé deux jeunes mamans sur le point d’emmener leurs enfants à la piscine : Claire et Sandra sont devenues ses clientes, prêtes à devenir fidèles. Claire avait vu l’affiche annonçant le passage de La Vagabonde, mais ne savait pas à quelle heure précise elle passerait, et « j’ai entendu le klaxon ! ». L’épicerie se garera désormais devant chez elle tous les mercredis. « Si j’avais su, je n’aurais pas acheté de pain avant : il faut que je me rôde ! », regrettait Sandra. Des arrêts identifiés qui s’adaptent. Fabien Guglielmi leur a présenté les provenances de ses produits, issus d’exploitations bio locales, iséroises et savoyardes. Il n’y a que les bananes et le raisin qui viennent d’une plateforme logistique de produits bio.

Lire L'article en ligne sur le site Le Dauphiné Libéré
 


Retrouvez D'autres Articles ou reportages 

ledauphine.com - Premier article
ledauphine.com - Art 02
ledauphine.com - Art 03
innovales.fr - Art 04
Articles Presse Locale Papier
Art - 01
Art - 02
Podcast 
C'est leur histoire Le Dauphiné